Méditation

 

 

‘‘ Ne cherchez pas à chasser l’obscurité quand il suffit simplement d’allumer la lumière »

 La méditation n’est pas une méthode pour parvenir à un état « supérieur ».

 La méditation EST notre état naturel !

 Etat naturel voilé par notre esprit agité, soumis à la dualité et aux conditionnements de la vie terrestre.

 

 

L’émergence relativement récente de la méthode dite « Mindfulness » ou méditation de Pleine Conscience ou Pleine Présence a fait de la méditation un sujet dont on parle beaucoup actuellement dans notre société occidentale.

Les états de stress de nos contemporains les poussent en effet à rechercher des moyens d’alléger leurs souffrances : la méditation en est un.

Les professeurs de l’école de Tai Chi Chuan Vie & Mouvement pratiquent la méditation en action (le Tai Chi Chuan) et la méditation assise depuis 25 ans.

Ils se sont toutefois intéressés à la récente Mindfulness et ont suivi une formation de base de cette méthode, ce qui leur a permis d’examiner les points de convergence.

En fait, à travers la méditation, il s’agit tout simplement, naturellement, de revenir aux vraies valeurs de la Vie, et de ne plus s’égarer dans des confusions mentales et corporelles.

Cela n’est en soi pas si compliqué.

Au contraire, l’esprit méditant nous permet d’avancer dans la Vie en dégageant les obstacles de confusions et d’illusions mentales.

Pour cela, il s’agit de prendre conscience :

 des sensations que l’on ressent dans le corps, par une attention constante, libre, ouverte aux 5 sens (ouïe, vue, odorat, goût, toucher) dans les mouvements:

- de l’inertie ou de l’action des muscles,

- du placement des os, des articulations, des tendons,

- de l’action de l’apesanteur (la verticalité) sur la masse corporelle,

- de la vitesse (lent-rapide) de l’exécution d’un mouvement et de chaque partie du corps,

- de la respiration,

Sensations que l’on retrouve par excellence dans une pratique corporelle en mouvement comme le Tai Chi Chuan.

Et c’est, en résumé, la complexité merveilleuse et non-limitée des sensations de notre propre corps qui petit à petit nous ramènent au présent.

 de l’implication du mental : il joue un rôle d’observateur de l’expérience du mouvement et de ses sensations.

 Dans la pratique du Tai Chi Chuan, l’intention mentale (Yi en chinois) est prise en compte après clarification mentale (= qui résulte d’un travail intérieur).

 de nourrir ce mental des vraies valeurs et vertus du Cœur qui, depuis toujours, sont proposées par toutes les traditions de gens sincères et altruistes.

Trois moyens qui aideront à se rendre compte qu’il est possible de vivre sa vie de manière différente, dans un état de présence et de conscience nettement plus élevés et de bienveillance envers soi et les autres.


La méditation apporte à notre esprit et à notre vie des effets très profonds.

Ses effets positifs sur la santé ont été validés par de multiples études scientifiques.

Elle remonte aux origines de la conscience humaine.

Il existe une abondante littérature et des enseignements (méthodes) à ce sujet.

Ces enseignements sont diversifiés, mais tous convergent vers un principe commun.

Les principes et préceptes méditatifs se retrouvent dans le Taoïsme (où une part fondamentale est développée par les pratiques Qi Gong – Tai Chi Chuan), dans le Yoga, dans le Christianisme (par la contemplation et la prière), dans le Bouddhisme (où elle est un des éléments fondamentaux de la pratique), dans d’autres traditions, comme chez les Indiens d’Amérique.

Mais un simple berger, par un regard contemplatif dans la montagne, peut tout naturellement s’imprégner et être en symbiose avec la beauté de la Nature, vivant ainsi une méditation.

C’est bien un état naturel.

 

Durant toutes leurs années de pratiques méditatives,  les enseignants de l’école Vie & Mouvement ont observé que:

 la pratique du Tai Chi Chuan constitue une méditation en action extrêmement efficace, instructive, enrichissante et diversifiée.

A travers les mouvements énergétiques du Tai Chi Chuan, notre esprit a des perceptions de plus en plus accrues de ce qui se passe dans notre corps et ce dans une approche corporelle différente de la méditation assise,

Le travail de l’énergie (Qi en chinois) permet une libération et une transformation des émotions.

Avec un impact positif indéniable sur notre santé physique et morale.

Ces perceptions, le lâcher-prise du mental, la pleine présence et conscience dans les mouvements,  renforceront notre attention au quotidien.

Nous trouverons une plus grande aisance à fonctionner, étant mieux centrés, l’attention libre permettant d’écarter pensées et bavardage mental.

Un espace intérieur se libère, laissant place à l’empathie, nous disposant à une ouverture à nous-même, à l’autre, et à l’environnement, sous forme de respect, bienveillance et altruisme.

Toute approche méditative introspective fait découvrir des principes communs à la méditation.

Nous retrouvons par exemple chez le Dr. Milton TRAGER, un médecin qui a fait des recherches personnelles sur le fonctionnement du corps et de l’esprit, deux phrases-clés qui illustrent parfaitement des effets résultant également de la pratique du Tai Chi Chuan :

" Ressentir est une expérience. Par l'expérience nous évoluons. " 

" Chaque mouvement fluide et à l'aise envoie un message à l'inconscient sous forme d'une sensation positive. C'est par l'accumulation de ces modèles positifs que le schéma négatif commence à disparaître et être remplacé par le modèle positif. " 

 

 la méditation assise, elle, s’effectue sur un coussin ou sur une chaise.

Elle est complémentaire et enrichissante après la pratique du Tai Chi Chuan, même si elle paraît plus « statique ».

Ces deux pratiques s’éclairent l’une l’autre parfaitement, apportant une compréhension et une clarté plus élevée aux pratiquants.

Ces pratiques méditatives sont proposées aux membres de l'Ecole de Tai Chi Chuan de l'ASBL Vie & Mouvement.

 

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

 

Quelques citations de méditants

 

‘‘ La méditation qui ne grandit pas l’esprit, on lui donne ce nom mais elle n’est qu’apaisement.

Peu d’hommes touchent au point sensible de l’esprit,

bien peu d’hommes associent le calme et la vision pénétrante’’

                                                                                                                                            Milarépa

 

‘‘Le calme est la substance de la sagesse et la sagesse est la fondation du calme.

 Chaque fois que le calme fonctionne en lui est la sagesse.

 Chaque fois que fonctionne la sagesse le calme est en elle.’’

                                                                                                                                           Houei-neng