Améliorer sa santé à travers cette pratique

De nombreuses recherches médicales, aux Etats-Unis, en Europe et en Chine ont démontré les bienfaits de la pratique régulière du tai chi sur le corps et sur l'esprit.
Elle permet d'améliorer la fonction cardio-respiratoire (également chez les personnes en bonne santé), notamment en favorisant la circulation sanguine dans tout le corps, apporte des bénéfices aux hypertendus, aux personnes stressées, aux arthritiques, aux personnes qui constatent un déclin de leur équilibre, de leur souplesse et de leur force musculaire.
Elle travaille profondément sur la lymphe et sur les glandes endocriniennes.
Elle combat l'ostéoporose, réduisant le risque de chutes et donc de fractures et, même, renforce la structure osseuse par un travail important unifiant et spécialisant cette structure osseuse et les muscles profonds.
Les recherches ont constaté également une certaine amélioration dans des cas de maladies chroniques comme celles du système digestif, des maladies psychosomatiques, des maladies respiratoires, des troubles cardiaques (palpitations, oppressions), des rhumatismes, des troubles du système nerveux.
La confiance en soi et la joie de vivre, que l'on vit lors de la pratique du tai chi, contribuent bien sûr à l'amélioration de la santé.
Car il s’agit ici de pratiquer de se relier au corps de manière profonde, en respectant et en privilégiant l’écoute de son fonctionnement, permettant de développer l’énergie interne, le Qi,  véritable moteur de santé (voir Qi Gong).
Le tai chi apporte alors bien plus qu’un sport.
Il est ouvert à toutes et à tous ; rares sont les cas où il n’est pas indiqué.
Le plus important : pratiquer régulièrement !